Sofiene Toubel et ses piques à son ancien patron

De plus en plus divisé, Nidaa Tounes se retrouve aujourd’hui avec deux têtes au sein de son comité central. Son président issu de la réunion de Hammamet, Sofiene Toubel, s’est exprimé ce lundi 15 avril 2019 dans La Matinale de Shems FM. C’était l’occasion pour lui de régler ses comptes avec l’autre président du comité central, Hafedh Caïd Essebsi, après avoir été son bras droit dans la guerre contre la Kasbah.
« Il faut arrêter d’utiliser le nom du président de la République pour vos conflits personnels », a-t-il lancé au fils du Chef de l’Etat, ajoutant qu’il faut respecter la démocratie conformément aux recommandations du président de la République. « La minorité doit respecter la majorité », a-t-il précisé.
D’un autre côté, au sujet de la liste de Hafedh Caïd Essebsi, Toubel la qualifie « d’exclusive ». « Le but est d’exclure les participants à la réunion de Hammamet », a-t-il assuré. C’était aussi l’occasion de commenter la présumée liste élaborée par le président de la République, comprenant 12 noms supplémentaires à intégrer à l’instance politique. Sofiene Toubel a exclu l’existence d’une telle liste. « Si elle existait, il s’agirait d’un véritable parti pris », a-t-il dit.
« Il faut rassembler les membres de Nidaa Tounes, avec les membres historiques afin de constituer un front en vue des prochaines élections. Le Nidaa Tounes historique comprend aussi Tahya Tounes », a-t-il encore déclaré.
C’est le désordre qui règne à Nidaa Tounes. Avec la tenue de ce congrès, on espérait que le parti allait retrouver un brin de cohésion. Néanmoins, la débâcle était prévisible : comment peut-on instaurer l’unité au sein d’un parti où chaque dirigeant veut devenir leader ?

Lire aussi
commentaires
Loading...