Scandale du centre d’encadrement de Sfax : le directeur se défend

La polémique enfle au sujet du centre d’encadrement et d’orientation sociale de Sfax, où des agressions sexuelles subies par les femmes et les enfants qui y résident ont été signalées. Le directeur de l’établissement en question, Abdelrazek Zouaghi, a décidé de sortir, ce lundi 22 avril 2019, de son silence pesant. Auditionnée par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), il a assuré qu’une psychologue travaillant au sein du centre a délibérément mobilisé les enfants, leurs familles et les femmes.
Il a dénoncé une volonté d’attiser les tensions, rappelant que des différends et des disputes ont eu lieu entre plusieurs employés eu centre. « Elle [la psychologue] a fait en sorte que l’affaire devienne personnelle, étant donné qu’il existe un différend entre elle et la direction. Ceux qui ont camouflé cette affaire vont devoir assumer leurs responsabilités », a-t-il encore déclaré. Rappelons que l’alerte au sujet des cas d’agressions sexuelles a été donnée par le président de l’Assocaition « Barâa » pour la protection de l’enfance en péril, Houssem Chakroun.

Lire aussi
commentaires
Loading...