Ramadan : prison et amendes contre les spéculateurs et les accapareurs

La loi sera intransigeante face aux accapareurs et aux spéculateurs. C’est ce qu’a assuré le secrétaire d’Etat chargé du commerce, Samir Bachouel, ce jeudi 18 avril 2019. Actuellement, plusieurs brigades de contrôle sont mobilisées. Elles ont effectué plus de 170 visites de terrain, ce qui a permis de recenser environ 15 000 infractions.
Le secrétaire d’Etat a souligné que les sanctions, visant les accapareurs et les spéculateurs, seront renforcées, quitte à appliquer des sanctions touchant leur liberté. Ces mesures seront notamment appliquées dans les cas des infractions portant sur les produits subventionnés, à l’instar de l’huile végétale. La loi sur la concurrence prévoit déjà 100 000 TND d’amende et une peine d’emprisonnement de 1 an. « Le gouvernement sera intransigeant et nous lutteront contre l’impunité », a-t-il ajouté.
Rappelons qu’une vaste campagne visant les spéculateurs et les accapareurs a été lancée en Tunisie. A l’approche du Ramadan, certains malintentionnés font en sorte d’nfluencer l’approvisionnement du marché afin de créer des situations de pénurie et de semer la panique chez les consommateurs, ce qui leur permettra de vendre au compte-gouttes à des prix exorbitants. D’où l’intérêt, selon le gouvernement, de contrôler les circuits de distribution afin de faire pression sur les prix. Le ministre du Commerce a assuré ce jeudi 18 avril 2019 que les prix vont baisser durant le Mois Saint, ce qui est reste à vérifier.

Lire aussi
commentaires
Loading...