quelles sont les étapes pour réaliser un film?

Hollywood produit plus de 500 films par an selon les derniers chiffres. Quant à Bollywood, le chiffre s’élève  jusqu’à 800. Des nombres astronomiques qui révèlent non seulement l’énorme capacité de production des deux colosses de l’industrie du cinéma mais aussi la rapidité et ténacité de leur travail. La production d’un film prend du temps et se déroule dans des moments tantôt de frustrations mais aussi de passion et de savoir-faire intelligent d’après le témoignage de Mel Gibson réalisateur du très controversé « La passion du christ ». 

A/ Ecriture:
Base de création de tout produit cinématographique, l’écriture est la 1ere étape cruciale pour la mise en œuvre d’un film.

1/ L’inspiration :
Tout le monde le sait, on a besoin d’un esprit imaginatif et doté d’une capacité à structurer ce qui pourrait être des images, des petites pensées qui traversent notre esprit en faisant une marche, en conduisant ou même en mangeant. De nombres scénaristes tel que Neil Gaiman (American Gods) et Paul Shrader (Taxi Driver) ont déclaré que quand lorsque des pensées jaillissent de nulle part même chamboulés, leur devoir était de les transformer en image et de bien les structurer.

2/ L’idée et le thème :
L’idée s’écrit en 2 ou 3 lignes (Pitch) pour décrire le concept de l’histoire que vous voulez adapter en film. Pour ce qui est du thème abordé, votre rôle consiste à dévoiler une problématique pour ainsi passer un message aux spectateurs (Les périples des rapports humains, la solitude, l’amour, énigme historique). Votre idée doit allécher le spectateur de suspens pour ainsi lui permettre de se poser des questions sur les personnages et sur le récit. (Conflit= Drame). C’est simple non ?

3/ Personnages :
Créer des personnages pour un récit cinématographique nécessite un talent scénaristique et une imagination profonde aux détails variés. Un scénariste doit bien développer les aspects morales et physique de son protagoniste pour permettre à l’acteur de fondre dans son personnage et aux spectateurs de vivre dans son monde. La création des personnages de « Game Of Thrones » par exemple bien qu’inspiré de romans sont très variés et aux caractéristiques énigmatiques, parfois même invasifs.

4/ Le séquencer et le dialogue :
En rédigeant un scénario, il faut définir où l’action se passe et décrire évidemment d’une façon concrète et facile et non poétique ce que fait un personnage. Par exemple : Ahmed boit une tasse de thé en lisant un journal en numérotant les pages de scénarios et les séquences. Sequence1/Int/Bureau/ Matin. Le dialogue se fait après description directe de la séquence en mettant le nom du personnage au milieu de la page.

B/ Le tournage :
On arrive à la phase numéro 2 de la production d’un film juste après avoir validé le scénario et les zones géographiques de tournage que cela soit dans un studio ou d’espaces ouvertes bien précises pour les séquences de tournage.

Mark Hammil ( A gauche), Anthony Daniels ( Au mileu) et Alec Guiness à droite lors du tournage de Stars Wars Episode IV en 1977  à Tataouine

1/ Découpage technique et dépouillement :
Émis au réalisateur, le scénario va subir un découpage technique par celui-ci qui va décrire les séquences, les mouvements de caméra et leur position et les plans à tourner en les énumérant avec la bande son qui va avec chaque séquence en prenant en considération chaque détail des conditions de travail du tournage.
Le dépouillement est un travail assez minutieux élaboré par un assistant-réalisateur qui va créer un tableau des journées de travail du tournage en gérant les objets, accessoires, animaux selon la chronologie des journées de productions.

Exemple d’une feuille de découpage technique

2/ La production
Après avoir bien établi une bonne logistique de travail (heures de travail, réunion du réalisateur avec le chef opérateur, chef déco, chef électro) et bien sur un essayage des costumes, de coiffures et de décors par le département HMC (Habillage, maquillage, costume). La partie la plus attendue commence enfin et chaque membre du tournage fait sa tâche avec le calendrier qui lui est attribué. Le réalisateur qui ne gère bien sur pas toutes les équipes vue le grand nombre de tâches à réaliser sera par ailleurs lié aux chefs des équipes avec des dizaines de travailleurs sur le plateau pour tourner un film dans un délais qui dépends naturellement de la boite de production.

C/ Post Production :
On arrive à la dernière étape de la vie d’un film où après avoir enregistré plusieurs prises sur les lieux du tournage où les images du script vont directement aux monteurs et leurs assistants qui feront l’organisation et le tri des images. Avec un grand nombre de rushes, le monteur va faire ce que le jargon cinématographique appelle le dérushage parfois en présence du réalisateur qui dictera ses restrictions vis-à-vis son produit bientôt finalisé. Une synchronisation dès lors va se construire grâce à l’assemblent de plusieurs pistes. On va alors mixer les bruitages et les bandes son et réaliser un design sonore et enregistrer des voix off. L’étalonnage intervient après pour créer une forme d’ambiance sur le niveau des images en ajustant les sources de lumières et gérer les couleurs de celle-ci.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...