“Les nuits de la musique classique” à Kalaâ Kébira

De prime abord, force est d’avouer,que pour la région de Kalaâ Kébira, il y a de quoi être fier d’avoir une société civile aussi active et aussi créative. Grâce à des associations qui relèvent le défi de l’innovation et de la diversité en multipliant les activités de tout genre, les habitants de la ville se régalent tout au long de l’année de manifestations, festivals et autres événements de taille.
Parmi ces associations qui font le “printemps” de Kalaâ Kébira, on peut citer l’Association Douroub pour la Culture et le développement qui offrira aux amateurs de musique classique une occasion propice pour vivre des moments d’épanouissement et de divertissement inoubliables. Il s’agit de la 3e session des “Nuits de la musique classique” qui se tiendra les 26,27 et 28 avril sur la scène de la Maison de la Culture de Kalaâ Kébira. Un événement musical qui se veut un rendez-vous annuel pour se familiariser avec la musique classique, qui malheureusement, est considérée depuis toujours comme une discipline musicale élitiste.
D’ailleurs, l’infatigable Sofiène Fékih Fredj, président de l’association, organisatrice de cette manifestation sous l’égide du Commissariat régional des Affaires culturelles de Sousse, ne cesse d’insister sur l’importance de briser toutes les barrières, de “démocratiser” cette discipline artistique et la rapprocher du grand public. Droit dans ses bottes, cet ambitieux homme de terrain ne cache pas ses intentions de faire de sa région une destination par excellence pour la musique classique et symphonique. Doter Kalaâ Kébira d’un festival semblable à celui d’El Jem n’est pas une mission impossible.
Et en jetant un coup d’œil sur le programme de cette nouvelle session, on ne peut qu’espérer que les fruits tiennent les promesses des fleurs. En effet, le public sera au rendez-vous avec trois spectacles de haut niveau et des figures de proue de la musique classique et symphonique, à savoir Adalberto Murari & Makni Bassem (Ouverture 26 avril), Lilia Ben Chikha & et Quatuor Mezzo dirigé par le maestro Mourad Ftiti (27 avril) et  l’orchestre “Les Solistes” sous la direction du maestro Achraf bettibi(Clôture 28 avril). Une programmation qui prouve sans équivoque la détermination des organisateurs de cette manifestation à aller jusqu’au bout pour atteindre leur objectif.
Faut-il mentionner que l’Association Douroub pour la Culture et le développement, une jeune association qui a tout d’une grande, ne cesse d’exceller à travers la pertinence des thèmes abordés et la qualité des événements qu’elle organise.

Mohamed Ali Ben Sghaïer

Lire aussi
commentaires
Loading...