Interdiction du covoiturage: Hichem Ben Ahmed précise

Le ministre du transport Hichem Ben Ahmed est revenu ce mercredi 10 avril 2019 sur les informations circulant sur les réseaux sociaux et sur les médias selon lesquelles les autorités tunisiennes auraient décidé l’interdiction du concept de covoiturage en Tunisie. Hichem Ben Ahmed qui s’exprimait ce matin sur les ondes de Mosaïque Fm, a affirmé que ces informations n’ont rien à voir avec la réalité précisant que son département, encourage ce concept qui contribue à la lutte contre les embouteillages dans les grandes villes et la pollution. Il a dans ce contexte ajouté que l’amende de 700 dt ne prend par pour cible les citoyens qui ont recours au covoiturage mais plutôt ceux qui pratiquent le transport illégal estimant que ce dernier constitue une réelle problématique.
Rappelons que le directeur général du transport terrestre, Habib Ammar a affirmé que les citoyens qui recourent au covoiturage sont passibles d’une amende de 700 dinars pour activité illégale expliquant que la loi  interdit cette activité aux personnes qui ne disposent pas d’une autorisation préalable. Des déclarations qui ont fait le tour du web et qui ont provoqué la colère des internautes dont particulièrement les fans de ce concept qui procure des divers avantages tels que le partage des dépenses de carburant et de maintenance et la diminution des embouteillages, de la pollution et des accidents de la route.

Lire aussi
commentaires
Loading...