Hatem Ben Salem : « l’abandon scolaire coûte 1150 millions de dinars à l’Etat »

Devenu un véritable casse-tête, l’abandon scolaire coûte près de 1150 millions de dinars à l’Etat. C’est ce qu’a assuré le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, lors de son audition par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) ce lundi 15 avril 2019. Cela représente, selon lui, 20% du budget de son département.
Malgré la baisse du nombre d’élèves quittant l’école d’environ 10 000 par an, les chiffres restent importants selon le ministre. L’abandon scolaire peut s’expliquer, poursuit-il, par les pressions sociales subies par les élèves. « Les garçons abandonnant leurs études sont 2 fois plus nombreux que les filles », a-t-il précisé.
Dans ce contexte, il considère que ce phénomène est devenu « politisé ». S’appuyant sur une étude, Hatem Ben Salem a affirmé qu’un grand nombre de tunisiens partis pour les foyers de tension ont abandonné l’école depuis 2011. « Aucun ministre ne peut affirmer qu’il peut résoudre la problématique de l’abandon scolaire. C’est, en effet, un problème qui existe depuis les années 80 », dit-il encore.
Par ailleurs, il a été interpellé sur les recrutements dans l’éducation. Le ministre a assuré que son département envisage de recruter 23698 enseignants en 2019 : 2269 instituteurs, 2355 enseignant, 11500 enseignants-suppléants et 2543 détenteurs de licences appliquées.

Lire aussi
commentaires
Loading...