HAICA: on a tellement fermé les yeux sur Nessma TV…

Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 25 avril 2019 à Tunis, le président de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle HAICA, Nouri Lejmi a affirmé que l’instance avait tellement fermé les yeux sur la chaîne de télé privée Nessma Tv dont les locaux viennent d’être fermés ce jeudi par la force publique pour non conformité aux dispositions de la loi, qu’il était nécessaire d’appliquer la loi.
Il a dans ce contexte affirmé que la HAICA a décidé de procéder à la saisie du matériel et des équipements de la chaîne pour violation de la loi et ce,  après une série d’avertissements adressés au représentant juridique de la chaîne. Il a par ailleurs indiqué que plusieurs parties cherchent actuellement à intervenir en vue d’apporter des solutions. Toutefois, ces dernières sont « illégales » et ne sont pas conformes au cahier des charges.
Nouri Lejmi s’est montré catégorique en affirmant que « personne ne doit se mettre au-dessus de la loi et l’impunité doit cesser ». Le président de la HAICA soulignera qu’il  n’y avait aucune raison  pour que la loi soit appliquée aux uns et pas aux autres. « Nessma savait très bien à quoi s’en tenir »  a-t-il affirmé lors de la conférence de presse.
Nouri Lejmi a tenu à démentir  tout ce qui se dit autour de la décision de la HAICA. « Dire que c’est Youssef Chahed qui est derrière notre décision est totalement faux. Ni la présidence du gouvernement, ni la présidence de l’Etat, ni personne n’a influencé notre décision qui est souveraine ». Le président de la HAICA précisera qu’il fallait tout simplement appliquer la loi. « Nous sommes dans un contexte d’élections dont les échéances approchent à grands pas et il fallait agir pour faire respecter la loi » a-t-il souligné tout en assurant que, contrairement à ce que proclament les responsables de la chaîne, cette décision n’avait rien de politique.

Lire aussi
commentaires
Loading...