Des palmiers retirés au lendemain du sommet arabe? Précisions

Dans un communiqué rendu public ce mardi 2 avril 2019, le ministère de l’environnement est revenu sur les informations circulant sur certains médias et sur les réseaux sociaux selon lesquelles des arbres et des fleurs auraient été retirées des espaces et jardins publics au lendemain du sommet arabe tenu dimanche dernier à Tunis.
Le ministère a dans ce contexte assuré que ces informations sont erronées et n’ont rien à voir avec la réalité. Le même communiqué a précisé que dans le cadre d’un programme d’embellissement des entrées principales des villes et de l’aménagement des jardins publics; les services du ministère des affaires locales et de l’environnement, en coordination avec des sociétés privées, ont entamé des travaux au niveau de plusieurs zones, en y plantant des arbres et des palmiers etc. Les travaux ont été interrompus pendant trois jours à compter du 29 mars afin qu’ils soient repris juste après l’achèvement des travaux du sommet arabe.
« Compte tenu de l’afflux des délégations étrangères à l’occasion de la tenue à Tunis de la 30e session du sommet arabe, il a été décidé, en coordination avec les autorités concernées, de suspendre toutes les interventions pendant une période de trois jours. Les travaux ont donc repris le 1er avril 2019. Des arbres et des palmiers ont été mis à la disposition des ouvriers afin de les planter au niveau de l’un des échangeurs de la municipalité de la Marsa, contrairement aux informations circulant sur certains médias selon lesquelles des palmiers auraient été retirés »peut-on lire dans ledit communiqué.

*Photo d’illustration 

Lire aussi
commentaires
Loading...