Des espions à Djerba : la présidence de la République réagit

Suite à la polémique qui a éclaté à cause des déclarations d’une présumée source de la présidence de la République sur RFI (Radio France Internationale) au sujet des services de renseignements étrangers à Djerba, la principale intéressée a réagi ce mardi 23 avril 2019 par la voix de sa porte-parole, Saïda Garrache. Elle considère, dans une déclaration accordée à l’agence TAP, que les propos de la présumée source de RFI sont dangereux et qu’ils portent atteinte à la sûreté nationale.
RFI, poursuit la porte-parole, a relayé une information sans la vérifier auprès des canaux officiels. « La question des diplomates européens a été traitée dans le cadre de la loi et conformément à la tradition diplomatique », a-t-elle encore ajoutée. A titre de rappel, RFI a assuré que les français, venant de Libye pour se rendre en Tunisie, n’étaient pas des diplomates comme l’ont affirmé les autorités françaises, mais des agents de renseignements.

Lire aussi
commentaires
Loading...