Carthage: Les sites archéologiques à la merci des délinquants et des bergers

Le témoignage accablant d’une jeune internaute tunisien, A.S qui rend compte de l’abandon du patrimoine archéologique a provoqué un tollé sur la toile. Des dizaines de sites archéologiques en Tunisie sont laissés à l’abandon mais les sites « profanés » cette fois-ci sont ceux dont on a toujours l’habitude de vanter à l’échelle internationale et qui sont à quelques centaines de mètres du palais présidentiel: les vestiges archéologiques de Carthage.
 » Ma femme ( étrangère) m’a demandé de l’emmener à Carthage pour connaître l’histoire et la civilisation de mon pays. En arrivant à un des sites romains, nous avons entendu les bruits assourdissants, les cris, les blasphèmes et les rires d’une horde de délinquants qui a choisi de trinquer dans un lieu historique.
Même si ma femme ne comprenait pas l’arabe, j’étais tout de même intimidé devant un tel spectacle. Elle m’a demandé comment se peut-il qu’on boit de l’alcool dans un endroit historique et s’il n’y avait pas de gardien pour s’occuper du lieu. A vrai dire, j’étais moi-même dans l’incapacité de lui répondre à toutes ces interrogations. Il y’avait plusieurs autres touristes. Ils étaient choqués et apeurés en voyant l’agitation de ces délinquants. Ce n’est pas tout!  on arrivait à peine à concevoir ce « bar à ciel ouvert » lorsqu’un berger a décidé de conduire ses troupeaux de moutons entre les ruines, faisant de ce lieu historique, sa ferme du bonheur.
J’ai oublié de vous dire que les touristes ont oublié la civilisation carthaginoise et se sont mis à prendre en photos les troupeaux de moutons » a-t-il écrit.
Jusqu’à quand nous allons rester impuissants devant la recrudescence de l’incivisme. Quand allons-nous voir un gouvernement qui tape fort sur la table pour mettre un terme à ces agissements malsains, répugnants et indignes d’un pays à 3000 ans d’histoire?

Lire aussi
commentaires
Loading...