Bourguiba, Habiba Msika et le « baiser volé »

Personne ne peut nier que l’ancien président Tunisien Habib Bourguiba présentait brillamment ses discours. Il faisait appel souvent à des techniques théâtrales. Ses discours étaient minutieusement  étudiés. Il notait les gestes, les tons et même les moments où il devait pleurer, selon son ancien ministre Mohamed Masmoudi. Bourguiba était en effet, un grand amateur de théâtre.
Habib Bourguiba avait un frère aîné, Mohamed. Ce dernier a d’ailleurs fondé et dirigé plusieurs troupes à Tunis et au Kef. Habib n’avait pas dix ans lorsqu’il a commencé à suivre assidûment les spectacles de son frère. Selon l’écrivain Abdelhalim Messaoudi dans son livre “Bourguiba et le théâtre”, Mohamed a proposé à son jeune frère un jour de jouer un rôle avec la fameuse et ravissante comédienne à son époque Habiba Msika et de faire semblant de l’embrasser. Mais il était fier d’avoir pu voler « un baiser amoureux » sur scène.
L’intérêt de Bourguiba pour le théâtre n’a jamais faibli. En 1962, le président de la jeune République Tunisienne a prononcé un discours presque entièrement consacré au théâtre. Il a annoncé l’organisation, chaque année, à la même période, d’une “Semaine du théâtre tunisien”. L’ancien président de la République assistait même à certaines représentations théâtrales. Il a même créé au sein du Palais de Carthage, un petit théâtre pour y voir jouer différent spectacles.

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...