BCE: il n’est pas dans l’intérêt du pays de me porter candidat

Le président de la République Beji Caied Essebsi a considéré que se porter candidat pour briguer un nouveau mandat à la tête de la République n’est pas du tout dans l’intérêt du Pays. Il a dans ce contexte affirmé qu’il opterait pour toutes les voies qui pourraient servir l’intérêt du pays. Toutefois, il s’est dit pas convaincu de la nécessité de sa candidature pour les prochaines élections présidentielles. « Il est vrai que la constitution me donne ce droit, mais ça ne veut pas dire que je dois en bénéficier. Il y a des délais pour la remise des candidatures, j’attendrais donc les délais et on verra » a-t-il indiqué dans une interview accordée au journal Al Qods Al Arabi.
Beji Caied Essebsi a par ailleurs considéré, que huit ans après la révolution, l’expérience démocratique en Tunisie demeure fragile. « Cette expérience est toujours fragile tant qu’on n’a pas réalisé un développement sur le plan économique » a-t-il estimé.
Il a dans ce contexte appelé à l’amendement de la constitution notamment en ce qui concerne le tourisme parlementaire, considérant qu’il n’est pas logique qu’un député,  élu au parlement à cause de ses orientations politiques, change du jour au lendemain de camp.

Lire aussi
commentaires
Loading...