Afek Tounes se considère irréprochable !

Après les morts donateurs dévoilés par le rapport du tribunal des comptes (ex-Cour des comptes), il semble que ce dernier ne plait pas à tout le monde voire il n’a fait que des mécontents. Les réactions des partis épinglés se succèdent et Afek Tounes n’a pas raté l’occasion pour exprimer son « étonnement » et se considérer comme visé par le contenu de ce rapport.
Dans un communiqué rendu public au soir du mercredi 24 avril 2019, Afek Tounes a exprimé son étonnement d’être cité dans ce rapport alors qu’il n’a enfreint aucun texte de loi et qu’il a été parmi les rares partis qui avaient facilité l’opération de contrôle de ses comptes et fourni tous les documents permettant ce contrôle dans le cadre de la loi et de la transparence.
Afek Tounes déclare qu’il était du droit de quiconque de ses dirigeants de soutenir des listes indépendantes précisant qu’il l’avait annoncé auparavant.
Le parti considère, dans son communiqué, que le fait qu’il soit cité comme ayant enfreint la loi est un ciblage systématique de ses dirigeants et de son président, que cela est inacceptable car induisant l’opinion publique en erreur.
Afek Tounes ne manquera pas de rappeler dans ce communiqué qu’il est également l’un des rares partis qui publient leurs rapports financiers notamment celui de 2017 qui se trouve sur son site électronique après avoir été publié par les journaux depuis des mois.
Il faut rappeler que les rapports de la Cour des comptes ayant relevé plusieurs anomalies ont mis à nu la fébrilité de certaines parties confrontées à leurs erreurs d’appréciation. Et il se trouve que s’il ne sont pas dénoncés ou démentis, ces rapports créent des polémiques à n’en plus finir.
Il est que la transparence n’est pas facile à respecter ni à en subir les conséquences, il faut s’y habituer.

Lire aussi
commentaires
Loading...