Wifak Bank met le cap sur la Fintech, l’Afrique et la communication

Wifak Bank a organisé, jeudi 7 mars 2019, dans son centre d’affaires sis aux Berges du Lac, une rencontre avec les médias pour présenter sa vision et ses activités. Présidée par le DG de la banque, Mohamed Mellousse, en présence du staff directoire, la rencontre a débuté par une présentation du parcours historique de Wifak Bank et ses réalisations au terme des deux premières années d’activités. Le DG, dans ce cadre, a mis en exergue la contribution de la banque au financement de l’économie et au développement de l’industrie de la Finance Islamique en Tunisie.
En effet, Wifak Bank a enregistré, en 2018, une évolution de 54% de son PNB, de 60 % de l’encours de financement à la clientèle et de 169% de l’encours de dépôt par rapport à l’année 2017.
La rencontre a aussi constitué l’occasion de dévoiler la vision stratégique de la banque, particulièrement dans le cadre de la transformation digitale et de préciser l’apport de la Fintech en tant qu’axe de développement et de présenter les ambitions de Wifak Bank pour accompagner les différentes catégories de clients (particuliers, professionnels et entreprises) en offrant de nouvelles solutions de financement adaptées à tous les besoins et répondant aux normes de la Finance Islamique.
Wifak Bank, maintient le cap et souhaite consolider son positionnement sur le marché tunisien et entame déjà une internationalisation à destination du marché africain. « Il s’agit d’une vision globale et nous réfléchissons à plusieurs voies pour assurer cette ouverture sur l’Afrique », a déclaré le DG. D’un autre côté, ce dernier a souligné que la banque souhaite se distinguer par rapport à la concurrence en proposant des services adaptés aux profils de ses clients. Les start-up, dans ce cadre, constituent une clientèle de poids. « Nous intervenons, notamment, dans l’accompagnement. Nous voulons contribuer à créer une nouvelle génération de promoteurs d’entreprises. Les financements que nous accordons constituent un acte de responsabilité, quel que soit l’avenir de la société », a précisé Mohamed Mellousse.
D’autre part, Wifak Bank va accorder une plus grande place à sa politique de communication. « Nous avons préféré nous concentrer sur nos projets afin de les concrétiser. Nous ne voulons pas parler pour ne rien dire. Le conseil d’administration de la Banque a décidé de mettre en place un plan de communication. D’ailleurs, le budget a été fixé. Nous devons faire connaître les avantages de la banque », a-t-il expliqué.

Lire aussi
commentaires
Loading...