Soufiane Sliti : « Moncef Kortas ne bénéficie pas de l’immunité onusienne »

Le porte parole du pole judicaire de lutte contre le terrorisme, Soufiane Sliti a fait savoir, ce samedi 30 mars 2019, que l’expert onusien Moncef Kortas détenu depuis mardi dernier ne bénéficie pas de l’immunité onusienne contrairement à ce qui a circulé.
Dans une déclaration à l’agence TAP, Sliti a expliqué que « le constat fait du non bénéfice du prévenu de l’immunité du fait que les faits qui lui sont reprochés portent sur une enquête pour des intérêts personnels et n’était pas dans le cadre d’une enquête pour le compte de l’ONU », ajoutant que « son arrivée à Tunis n’est pas dans le cadre d’une mission onusienne étant donné qu’il a utilisé son passeport tunisien et non pas le passeport onusien. Plus encore, le concerné est chargé d’une mission onusienne en Libye et pas en Tunisie ce qui lui enlève l’immunité appliquée conformément à la convention sur les privilèges de l’ONU et ses immunités ».
Sliti a affirmé que Kortas et son compagnon qui porte également la nationalité tunisienne qui ont été placé en garde à vue sur ordre judiciaire du ministère public près le pole, bénéficient de toutes les garanties légales conformément au code pénal et ont pu rencontré leurs avocats faisant savoir qu’ils sont objets d’enquêtes judiciaires de la part du ministère public près le pole judiciaire de lutte contre le terrorisme depuis le milieu de l’année 2018.
De plus amples informations seront livrées en fonction de l’avancement des interrogatoires dans ce dossier dans le strict respect du secret des interrogatoires et de l’enquête.

Lire aussi
commentaires
Loading...