Sonia Becheikh : les nouveaux-nés décédés suite à des infections nosocomiales

Lors d’une conférence de presse organisée à Dar Dhiafa à Carthage ce lundi 11 mars 2019, la ministre intérimaire de la santé, Sonia Becheikh, a démenti les informations selon lesquelles les nouveaux-nés de l’hôpital de La Rabta sont morts à cause de médicaments périmés. « Les poches contiennent des aliments spécifiques et non un sérum. Les préparations de ces aliments sont faites en respectant les normes internationales d’hygiène. Il s’agit d’un sérum glucosé pour alimenter les nouveaux-nés », a-t-elle expliqué.
Ces derniers, poursuit-elle, ne pèsent pas plus de 1,3 kg. « Le taux de mortalité dans le service néonatal atteint les 40%, mais ça ne justifie pas la mort. C’est valable pour tous les établissements hospitaliers du monde. Plusieurs échantillons sont analysés dans le cadre de l’enquête. Les enfants morts ont présenté des symptômes liés au sérum glucosé. Ce sont encore des soupçons. Un constat préliminaire stipule qu’ils ont été victime d’infection nosocomiale. Elle est déclenchée au sein des hôpitaux et aucun hôpital n’est épargné même dans le monde », a-t-elle encore déclaré.

Lire aussi
commentaires
Loading...