Sommet arabe : initiative tunisienne pour une stratégie au profit des personnes âgées

Le conseil économique et social arabe s’est tenu ce matin en marge du 30è sommet  de la Ligue des Etats arbes qui se tient à Tunis du 26 au 31 mars 2019.
Au cours de cette réunion, la Tunisie a présenté une initiative portant sur une stratégie arabe pour les personnes âgées selon ce qu’a affirmé Haifa Abou Ghazala, secrétaire générale adjointe de la Ligue arabe, présidente du secteur des affaires sociales.
Haifa Abou Ghazala a qualifié cette initiative de mutation qualitative dans l’action arabe commune et est de nature à participer à garantir une vie digne à cette catégorie surtout que le rapport arabe sur les personnes âgées a montré qu’à l’horizon 2050, il est prévu que plus de 20% des habitants des pays arabes seraient de la tranche d’âge de 60 ans et plus.
La secrétaire générale adjointe a souligné l’importance de  cette initiative pour tirer profit des expériences existantes surtout dans le cadre de l’exécution  des objectifs en rapport avec le plan 2030.

« La Tunisie capable de devenir un point de départ pour le lancement des initiatives économiques à l’échelle arabe »
« Le choix de la Tunisie pour abriter le sommet arabe dans sa 30ème édition en fait un pays duquel émaneraient des initiatives économiques interrégionales et arabes« , a encore estimé, Hayfa Abou Ghazela.
Et d’ajouter que la Tunisie qui est pourvue de compétences humaines est capable de faire réussir ce sommet sur les plans économique et social.
Elle a affirmé que le renforcement de l’économie palestinienne face aux pratiques israéliennes qui ont eu un impact négatif sur les situations économique et sociale de la Palestine, figure parmi les priorités de l’action arabe commune, outre l’éradication des causes sociales et culturelles provoquant le terrorisme dans le cadre du renforcement des efforts arabes dans ce domaine.
Pour Hayfa Abou Ghazela, l’amélioration de la vie du citoyen demande la mise en œuvre des plans et programmes, prenant en considération les potentialités et les richesses naturelles et humaines des pays arabes. Plusieurs questions économiques et sociales constituant des priorités dans l’action arabe commune seront débattue par le CES, à l’instar des négociations arabes concernant le changement climatique et la déontologie des sciences et des technologies.
Elle a indiqué que l’action du développement économique et social résulte de l’indissociabilité de l’appareil de l’action commune arabe, sans omettre les décisions attendues de ce conseil qui devraient être concrétisées par les dirigeants arabes.

Principaux thèmes soumis à discussion au CES
11 thèmes sont soumis à débat aux responsables du conseil économique et social (CES).  Ces dossiers se présentent comme suit :
-1- le rapport du secrétaire général sur l’action économique et sociale arabe commune et le rapport sur le suivi de l’exécution des décisions de la 29ème édition du sommet arabe (Arabie Saoudite 15 avril 2018).
-2- une annexe spécifique à la tenue périodique du sommet arabe de développement économique et social.
-3- l’institution nationale palestinienne d’autonomisation économique (mémorandum de l’autorité palestinienne)
-4- la proposition de créer un centre arabe consultatif pour la contribution aux enquêtes sur les accidents maritimes (l’académie arabe des sciences et des technologies du transport maritime)
-5- le plan exécutif de la stratégie arabe pour l’habitat et le développement urbain durable (ministres arabes de l’habitat et de l’équipement)
-6- l’adhésion arabe aux négociations sur les changements climatiques et l’interaction avec les questions en rapport
-7- la légitimité des déontologies en matière des sciences et des technologies dans la région arabe
-8- la stratégie arabe pour les personnes âgées
-9- le plan d’action arabe pour l’examen des causes sociales menant au terrorisme
-10- l’éradication du phénomène de l’inclusion des enfants dans des groupes terroristes
-11- la création du groupe arabe pour la coopération spatiale

(Avec TAP)

Lire aussi
commentaires
Loading...