René Trabelsi : « Nous ne combattons pas les produits chinois, mais la contrefaçon ! »

L’inauguration officielle de la 36ème édition du Salon de la Création Artisanale a eu lieu vendredi 22 mars 2019 au Palais des expositions du Kram, en présence du Chef du gouvernement, Youssef Chahed, de René Trabelsi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Faouzi Ben Halima, directeur général de l’Office National de l’Artisanat (ONA), et de Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).
Pour le ministre du Tourisme, le potentiel économique de l’artisanat est important. L’objectif du ministère est de lutter contre la contrefaçon. « Ce ne sont pas les produits chinois que nous combattons, mais les produits contrefaits. Ce sont des tunisiens qui vendent ce type de produits. Depuis 2011, des marchandises circulent en Tunisie et on ignore totalement d’où elles viennent. L’Etat doit contrôler les circuits. Cependant, les consommateurs ont aussi un rôle à jour : ils ne doivent pas acheter les produits contrefaits. Nous devons lutter contre ces produits. Question sanctions, c’est le rôle du ministère du Commerce », a-t-il expliqué.

Un lobbying médiatique pour promouvoir le tourisme
Concernant le secteur touristique, René Trabelsi a assuré à Réalités Online que mathématiquement, l’objectif des 9 millions de touristes en 2019 est atteignable. Les chiffres des derniers mois le prouvent selon lui. Il faut améliorer, dans ce même contexte, le nombre de nuitées passées dans les hôtels tunisiens. Pour le ministre, les médias ont un rôle fondamental à jouer pour booster le secteur. « Nous devons faire passer des messages positifs. Le terrorisme a frappé la Tunisie, certes, mais nous devons véhiculer une bonne image de notre pays et exercer une sorte de lobbying médiatique. L’opération de l’émission Touche Pas A Mon Poste était un parfait exemple. Nous devons, d’un autre côté, assurer la propreté de notre pays non pas uniquement pour les touristes, mais aussi pour nous en tant que tunisiens », a-t-il expliqué. Au sujet de la candidature de la Tunisie au bureau exécutif de l’OMT, René Trabelsi a assuré que le secrétaire général de l’Organisation y est favorable. « Nous avons parlé aux responsables de plusieurs pays pour les convaincre de la nécessité de voter pour la Tunisie afin de lui permettre d’accéder au bureau exécutif de l’OMT », a-t-il précisé.

L’artisanat : un secteur aux grandes potentialités
De son côté, Faouzi Ben Halima, directeur général de l’ONA, est revenu sur les chiffres clés du secteur de l’artisanat. En 2017, les exportations ont atteint 60 millions de dinars et elles ont bondi en 2018 pour atteindre les 80 millions de dinars. « La Tunisie a conquis de nouveaux marchés. Les exportations vers les Etats-Unis ont atteint les 5 millions de dinars en 2017. En 2018, elles ont bondi pour atteindre les 17,7 millions de dinars. Les exportations du bois d’olivier ont aussi augmenté de manière significative : 33 millions de dinars en 2018. Nous espérons pouvoir atteindre les 200 millions de dinars dans les 5 prochaines années », a-t-il déclaré.
Par ailleurs, le secrétaire général de l’OIT, Zurab Pololikashvili, a salué les performances du tourisme et de l’artisanat tunisiens. Il a appelé la Tunisie à s’ouvrir vers de nouveaux marchés, à l’instar du marché chinois. Il faut, aussi, travaillé sur la qualité des services touristiques à travers, notamment, la mise en place de formations. Au sujet du salon de la Création Artisanale, le secrétaire général de l’OIT a appelé à l’internationaliser. « Je connais plusieurs entrepreneurs et pays qui veulent exposer leurs produits en Tunisie », a-t-il assuré.

Lire aussi
commentaires
Loading...