Plateau du Golan : Emmanuel Macron dit non à Donald Trump

L’Élysée a vivement réagi à la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître le plateau du Golan comme étant un territoire de l’Occupant israélien. Dans un communiqué, la présidence française a affirmé que l’initiative du président américain était « contraire au droit international et elle ne pouvait qu’alimenter les tensions régionales ». Ce communiqué, soulignons-le, a été publié suite à la visite du roi Abdallah II de Jordanie à Paris.
Trump, rappelons-le, a annoncé sa décision le 21 mars 2019. Il faut aussi noter que le plateau du Golan constitue un territoire stratégique. De fait, il est riche en eau et permet d’accéder à la partie Nord d’Israël. C’est un territoire syrien, occupé en 1967. Son annexion à Israël en 1987 n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Lire aussi
commentaires
Loading...