Lutte contre les violences faites aux femmes : le CREDIF veut du concret

Le Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF) a appelé, ce mardi 19 mars 2019, à mettre en application, sur le terrain, les lois relatives à la lutte contre les violences faites aux femmes. S’exprimant sur Shems FM, Houda Dridi, représentante du Centre, a affirmé que l’application de ces textes nécessite l’intervention de toutes les parties concernées. Il faut, également, travailler sur le renforcement de la place de la femme dans la famille. Les médias, dans ce contexte, ont un rôle à jouer selon la représentante du CREDIF. « Tous les moyens de communication doivent être utilisés pour dénoncer les violences [faites aux femmes] », a-t-elle encore ajouté.
En Tunisie, à titre d’information, des progrès ont été constatés en matière de lutte contre les violences faites aux femmes. Le 1er février 2018, la loi de lutte contre ce type de violence est entrée en vigueur. Une brigade sécuritaire spéciale a même été créée pour combattre ce phénomène. Le nouveau texte de loi élargit la définition des violences dont les femmes peuvent faire l’objet. Il évoque, désormais, les violences physiques, morales, sexuelles et il reconnaît également l’exploitation économique. La loi pénalise aussi les inégalités salariales entre les femmes et les hommes.

Lire aussi
commentaires
Loading...