« Les pays arabes ont unanimement adhéré à un règlement politique de la crise en Libye », selon Ghassen Salamé

«  Les pays arabes ont unanimement adhéré à un règlement politique de la crise en Libye « , a affirmé vendredi le représentant spécial, Chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Ghassen Salamé.    » Ce consensus a trouvé son illustration dans les deux initiatives adoptées par le Sommet arabe de Tunis « , a-t-il déclaré aux médias en marge de la réunion du Conseil des ministres arabes des Affaires étrangères tenue en prévision de la réunion au Sommet du Conseil de la Ligue des Etats Arabes prévue le 31 mars 2019.   Selon lui, ces initiatives prévoient son invitation cet après-midi à une réunion à huis clos pour se concerter autour du dossier libyen et une réunion demain samedi de la commission quadripartite composée de l’Organisation des Nations Unies, de la Ligue des Etats arabes, de l’Union Africaine et de l’Union Européenne.
La réunion quadripartite se déroulera en présence de Ghassen Salamé, du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, du Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Abou Ghit, la haute représentante de l’Union Européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et le président de la commission de L’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.
Le dossier libyen est un point permanent à l’ordre du jour des réunions du Conseil de la Ligue des Etats arabes. La 30e session ordinaire du Sommet arabe appuie l’initiative tripartite des pays de voisinage (Tunisie, Algérie et Egypte) qui tend à trouver un règlement politique à la crise en Libye.
Lors des réunions préparatoires du Sommet arabe tenues mercredi dernier, les délégués permanents et hauts responsables du Conseil de la Ligue arabe du Sommet arabe avaient dit adhérer à un règlement politique de la crise libyenne, loin de toute option militaire ou ingérence étrangère.   A cet égard, ils avaient invité les protagonistes libyens à s’asseoir à la table des négociations afin d’aboutir à une solution inter-libyenne sous l’égide de l’ONU.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...