Leila Chettaoui : « BCE est sorti par la petite porte »

La députée de la Coalition Patriotique à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Leila Chettaoui, a vu d’un très mauvais œil le discours prononcé par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, à l’occasion du 63ème anniversaire de la Fête de l’Indépendance de ce 20 mars 2019.
Intervenant dans Houna Shems ce mercredi, la députée considère que le président a juste voulu dire qu’il n’y était pour rien par rapport à ce qui se passe actuellement dans le pays. « Il y a 8 ans, nous avons entendu le fameux « On m’a induit en erreur ». Aujourd’hui, on entend « je n’y suis pour rien » ! », a-t-elle lancé.
Chettaoui poursuit en affirmant que les tunisiens attendaient beaucoup de la part du président de la République. « Le discours, et celui qui l’a préparé, ont fait sortir le Chef de l’Etat par la petite porte », a-t-elle regretté, ajoutant qu’il s’agit d’un discours de division. Le Chef de l’Etat s’est lui-même induit en erreur. Il doit donc assumer selon la députée.
Par ailleurs, Leila Chettaoui est revenue sur la présence de Hafedh Caïd Essebsi, directeur exécutif de Nidaa Tounes, qui était assis à côté du président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, pour écouter le discours du président de la République. « J’aimerai comprendre cette image. C’est dramatique », a-t-elle dit, et d’ajouter : « malgré la crise que traverse Nidaa Tounes, on voit Hafedh Caïd Essebsi en train de sourire et assis au premier rang, confiant et sûr de lui-même. Cette image ne va pas permettre aux jeunes de garder l’espoir ».

Lire aussi
commentaires
Loading...