L’ARP protégerait les députés soupçonnés de corruption selon I Watch

I Watch a laissé entendre que l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) est en train de « protéger » les députés soupçonnés de corruption. Dans sa dernière publication, l’organisation non gouvernementale considère que l’ARP a choisi de ne pas publier la liste des députés faisant l’objet d’une demande de levée d’immunité. Le président de l’ARP, rappelle I Watch, est en effet tenu de publier cette liste conformément à une décision de l’Instance d’accès à l’information octroyant à l’ONG le droit d’accéder aux informations demandées.
La décision a été prise le 25 octobre 2018. L’Instance, poursuit I Watch, considère que l’accès à la liste des députés faisant l’objet d’une demande de levée d’immunité permettra de renforcer le principe de la transparence. L’initiative permettra également de renforcer la confiance des citoyens et de la société civile en l’État et en les institutions publiques.
« L’ARP a choisi de camoufler l’information en faisant appel près le Tribunal Administratif. L’institution a utilisé l’argent du contribuable pour éviter de révéler l’identité des 10 députés concernés par la demande de  levée de l’immunité. Ces derniers font pourtant l’objet de soupçons de corruption et de trafic d’influence », lit-on dans la publication d’I Watch.

Lire aussi
commentaires
Loading...