La Tunisie doit arrêter le président soudanais Omar el-Béchir selon Human Rights Watch

Dans un communiqué rendu public mardi 26 mars 2019, l’ONG internationale Human Rights Watch a souligné, a appelé les autorités tunisiennes à procéder à l’arrestation du président soudanais Omar el-Béchir qui fait l’objet de  deux mandats d’arrêt de la CPI pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis dans la région du Darfour au Soudan.
Le même communiqué signé par Elise Keppler, directrice adjointe du Programme Justice internationale de Human Rights Watch, a appelé la Tunisie  faire preuve de son engagement envers la justice internationale en interdisant au président el-Béchir de pénétrer sur son territoire ou bien en l’arrêtant s’il posait le pied dans le pays.
« Si la visite d’el-Béchir avait lieu, ce serait la première fois que la Tunisie autoriserait un fugitif de la CPI à pénétrer sur son territoire depuis qu’elle a adhéré à la Cour en 2011. » peut-on lire dans ledit communiqué.

Lire aussi
commentaires
Loading...