La tombe de Ouled Ahmed profanée

Un acte abominable a été constaté mercredi 27 mars 2019 au cimetière du Jallez : la tombe du poète tunisien, Mohamed Sghaïer Ouled Ahmed, a été profanée. L’indignation était totale. Le secrétaire général de Machrou3 Tounes, Mohsen Marzouk, a exprimé son dégoût et son indignation sur sa page Facebook ce jeudi 28 mars 2019.
« C’est un crime qui doit faire l’objet d’une enquête. Ses auteurs doivent être sévèrement punis. J’appelle les tunisiennes et les tunisiens libres à se rendre auprès de la tombe profanée pour exprimer leur refus de ce genre de crimes. Ils doivent aussi exprimer leur engagement à respecter le message du poète et faire valoir leur amour pour lui », lit-on dans le statut Facebook de Marzouk.
Soulignons que cet incident intervient à une semaine de la commémoration du 3ème anniversaire du décès du poète. Ouled Ahmed, rappelons-le, a rendu son dernier souffle le 5 avril 2016 à l’hôpital Militaire de Tunis après un long combat contre la maladie.


Lire aussi
commentaires
Loading...