Journées romaines d’El Jem : bientôt la 4eme édition

La Tunisie s’apprête à célébrer 4ème édition de « Thydsdrus » ou les journées romaines d’El Jem dans son mythique amphithéâtre dans le gouvernorat de Mahdia entre le 22 et 24 mars. L’incontournable événement de l’association Bagaconvervio a captivé des passionnés en Tunisie depuis son lancement il y’a quatre ans grâce à son capacité à faire découvrir le chapitre romain de l’histoire de la ville d’El Jem en mettant en œuvre un spectacle immortalisant la fameuse arène.

D’après Jean François Modzierz, président de l’association Bagaconervio et féru d’histoire antique l’évènement est né à la suite d’une rencontre avec Ridha Hfaïedh, mosaïste tunisien, en 2015 dans le cadre d’une initiative visant à faire secouer l’esprit festif et réussir à faire renaître la ville de ses cendres par sa propre histoire antique. « Je me suis dit, que l’on devrait faire quelque chose pour aider à faire grandir cette fête et voilà qu’on est déjà à la 4eme édition » déclare  Modzierz.

« Venir en Tunisie pour les fêtes de Thysdrus n’est pas si simple, d’ailleurs le transport par avion de notre matériel est un peu une galère, surtout qu’on essaie d’expliquer pourquoi on se promène avec des boucliers et des armes antiques lorsqu’on passe à la douane, » ajoute-t-il
Le président de l’association a aussi confirmé qu’un accord a été finalisé avec « We Love El Jem » en juillet 2018 pour apporter des conseils, écouter les demandes et trouver de meilleures solutions pour rendre les fêtes de Thysdrus un évènement grandiose pour la ville et ses habitants.
« On vient d’en finir avec les derniers préparatifs, on vérifie nos costumes et nos armures pour le grand rendez vous que nous attendions avec impatience »

Un aperçu historique sur l’association Bagaconvervio :
Crée en 2004, l’association Bagaconvervio vise à faire vivre et découvrir au public français, européen et international le monde antique de Rome (Surtout le deuxième siècle après JC, à travers des camps, des fêtes gallo-romaines à la vie des militaires, les artisans, la gladiature, et la vie civile.

 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...