Inflation en hausse : une claque pour le gouvernement

Voilà qui contredit totalement les prévisions de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) et du gouvernement : le taux d’inflation est reparti à la hausse (quoique légère) en février 2019, passant de 7,1 en janvier dernier à 7,3%. C’est ce qu’a indiqué l’Institut National des Statistiques (INS) ce mercredi 6 mars 2019, qui explique la hausse par l’accélération de l’augmentation des prix du groupe « alimentation » : de 7,1 en janvier à 8,2 en février 2019.
C’est le prix des viandes qui a connu le plus grande augmentation le mois dernier : +15,4 points. On compte une hausse de 12 points pour les formages et les œufs, de 11,2 points pour les légumes et de 4,8 points pour les poissons. D’un autre côté, les prix de l’alimentation, hors produits frais, ont augmenté de 5,8 points.
D’autre part, l’INS précise que les prix du groupe transport ont augmenté de 10,1 points, et ce à cause de la hausse des prix des véhicules (+11,2 points). Idem pour le coût de l’utilisation des véhicules qui ont bondi de +10 points (pièces de rechanges et carburants) et les services de transport (-8,7 points).
L’inflation sous-jacente (hors produits alimentaires et énergies), pour sa part, a augmenté de 6,9 points contre 7,1 points en  janvier dernier. L’INS précise, également, que les prix des produits libres (non administrés) ont augmenté de 8,2 points en février dernier. D’autre part, les prix des produits alimentaires libres ont connu une hausse de 9,3 points contre 2,4 points pour les produits administrés.
Malgré toutes leurs annonces et les mesures qui ont été prises, le gouvernement et la BCT ont reçu une véritable claque, quoique légère, avec la hausse de l’inflation.

Lire aussi
commentaires
Loading...