Hôpital régional de Jendouba : un responsable revient sur le décès de 8 patients

Le manque de médicaments et de médecins spécialistes constitue une grande problématique au sein de l’hôpital régional de Jendouba. Plusieurs décès ont été enregistrés notamment au service de cardiologie de l’hôpital selon le syndicat des médecins, des chirurgiens-dentistes et des pharmaciens.
Intervenant sur Shems FM ce mardi 19 mars 2019, le directeur régional de la Santé à Jendouba, Mohamed Rouis, a assuré que les médicaments sont suffisamment disponibles pour traiter les maladies cardiovasculaires, mais les quantités restent « insuffisantes ». Il n’a pas exclu, de ce fait, l’épuisement des stocks compte tenu du manque de médicaments observé au niveau de la Pharmacie Centrale de Tunisie (PCT). Revenant sur les 8 décès au sein du service de cardiologie, le directeur régional a souligné qu’ils ont été enregistrés entre octobre 2018 et la mi-mars 2019. « Il s’agit de morts normales. Des décisions importantes ont été prises au niveau régional. Elles visent notamment à satisfaire les besoins de l’hôpital pour un mois », a-t-il encore expliqué.
A titre de rappel, le syndicat des médecins, des chirurgiens-dentistes et des pharmaciens a déploré, hier, le manque de médicaments et de matériels au sein de l’hôpital régional de Jendouba. Il a également déploré le manque de médecins spécialistes au sein du même établissement.

Lire aussi
commentaires
Loading...