Harcèlement et escroquerie à l’ARP: qui dit vrai?

Le député à l’Assemblée des Représentants du Peuple, Yassine Ayari, a accusé le chargé de communication à l’Assemblée des Représentants du Peuple; Hassen Fathalli, d’avoir arnaqué et harcelé une jeune stagiaire à la cellule multimédia au parlement.
Dans un post publié sur sa page officielle Facebook, l’élu controversé a affirmé que la jeune fille en question, avait achevé son stage académique de trois mois au mois de septembre 2017, avant d’être contactée par Hassen Fathalli pour lui proposer d’intégrer de façon permanente, l’équipe de communication au parlement en tant que chargée de la couverture de toutes les activités du président de l’ARP Mohamed Ennaceur. La jeune fille diplômée (technicien supérieur en multimédia) assurait la tache de community manager. Elle gérait les pages de l’Assemblée et de son président sur les différents réseaux sociaux.

« La jeune fille faisait de son mieux pour assurer la tâche dont elle a été chargée. Elle utilisait sa propre caméra professionnelle pour couvrir les différentes activités à l’ARP. Hassen Fathalli, exploitait son travail en faisant croire au président de l’ARP qu’il en était bien l’auteur. » peut-on lire dans ledit post.

Yassine Ayari, a ajouté que le chargé de communication au Parlement, avait continué à faire des promesses à la jeune fille qui  voulait que sa situation professionnelle soit réglée, d’autant qu’elle travaillait, du matin au soir, pendant plus de 15 mois, au cours desquels, elle n’a perçu aucun salaire. Même pas une prime de quelques dinars.
L’élu, a ajouté que la jeune fille a été virée de son travail du jour au lendemain, par le chargé de communication, après que toutes ses tentatives de drague aient échoué. La stagiaire, a fait part de son histoire au président de l’ARP. Ce dernier a ordonné de régler sa situation professionnelle. Toutefois, la situation demeure la même.

La jeune fille a annoncé sur les réseaux sociaux avoir porté une plainte professionnelle à l’encontre du parlement. Une plainte judiciaire a été par ailleurs portée à l’encontre du chargé de Communication de l’ARP pour escroquerie.

De son coté, Hassen Fathalli, est revenu dans un post publié sur sa page officielle, sur cette affaire, exprimant son étonnement de la campagne de dénigrement lancée à son encontre par le député Yassine Ayari.
Hassen Fathalli a dans ce contexte assuré que la jeune stagiaire dont le stage était d’une durée de 3 mois uniquement, avait exprimé son intention de continuer à collaborer en attendant le renouvellement de son stage. Il a ajouté qu’il détient tous les documents officiels confirmant ses propos. Il a par ailleurs ajouté que le recrutement doit se faire conformément aux mesures judiciaires respectant les conditions d’égalité des chances et de compétences etc.
Le chargé de communication au Parlement a assuré avoir décidé de porter plainte à l’encontre du député pour diffamation.

Lire aussi
commentaires
Loading...