Désaccord sur les dates des élections législative et présidentielle au sein de l’ISIE

Les dates des élections législatives et présidentielle seront officiellement dévoilées mercredi 6 mars 2019 lors d’une conférence de presse organisée par l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE). C’est ce qu’a rappelé une source « bien informée », dans une déclaration accordée à l’agence TAP ce mardi 5 mars 2019.
La même source a indiqué que les législatives vont avoir lieu en octobre prochain, alors que les présidentielles sont prévues pour novembre prochain. D’après la loi, le calendrier des élections est annoncé sous forme d’une décision prise par l’ISIE qui sera publiée dans le Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT). Ce même calendrier fixe les dates de la période des inscriptions sur les listes électorales, de dépôts de candidatures, des campagnes électorales, du scrutin et des résultats préliminaires et finaux.
Par ailleurs, selon d’autres bruits des couloirs, il existe 4 possibilités pour les législatives : le 6, le 13, le 20 ou le 27 octobre 2019. Idem pour les présidentielles : le 3, le 10, le 17 ou le 24 novembre 2019 (premier tour). Ces dates ont été proposées aux trois présidences. Il est plus que probable que la date du 27 octobre soit retenue pour les législatives. Pour les présidentielles, la majorité des parties prenantes optent pour le 24 novembre 2019. Les avis divergent au sein du Conseil de l’ISIE. Certains défendent la date du 6 octobre pour les législatives, alors que d’autres veulent que le scrutin soit organisé le 27 novembre. Le désaccord persiste également au sujet de la date des présidentielles. Ce qui est certain, c’est que c’est le conseil de l’ISIE qui va trancher.
Rappelons que le président de l’ISIE, Nabil Bafoun, a rencontré le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, lundi 5 mars 2019 au Bardo. « L’ISIE est prête à assurer la réussite des échéances électorales et ce sera grâce à la combinaison de tous les efforts », a-t-il déclaré. Une autre rencontre a eu lieu, le même jour avec le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, sur la même question. Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a pour sa part reçu Nabil Bafoun samedi 2 mars courant.

Lire aussi
commentaires
Loading...