Dans nos marchés, les prix s’envolent et le pouvoir d’achat dégringole !

Alors que l’Institut National des Statistiques (INS) a clamé haut et fort la baisse de l’inflation en janvier dernier (dans l’attente des chiffres de février 2019), le ressenti des consommateur est tout autre. D’ailleurs, certains faits contredisent totalement les calculs de l’INS qui prennent en compte, rappelons-le, les produits subventionnés.
D’après l’observatoire national de l’agriculture (ONA), les prix des produits alimentaires se sont envolés au marché de gros de Bir Kasaa en février 2019. Les prix des tomates fraîches ont bondi de 207 points comparés à février 2018 (1,614 TND le kg). L’Observatoire note, dans ce contexte, une baisse dans l’approvisionnement de certains produits à l’instar des légumes et de certains types de poissons. A titre d’exemple, la quantité de pommes de terre vendue en février 2019 a atteint les 2025 tonnes, ce qui représente une baisse de 9 points par rapport au même mois en 2018. La quantité de tomates fraîches, pour sa part, a baissé de 26 points par rapport à février 2018.
Autre information révélée par l’ONA : les prix des piments forts qui ont augmenté de 23% en février 2019 (2,220 TND le kg). Ceux de l’oignon ont augmenté de 40 points (720 millimes le kg).
Les prix des sardines ont, dans ce même contexte, augmenté de 24 points le kg (3,823 TND). Idem pour les dattes : +38 points. Cependant, l’ONA note une baisse des prix des oranges : -30 points.

Lire aussi
commentaires
Loading...