Crise du lait : voilà pourquoi l’UTAP menace d’arrêter la production

La crise du lait semble s’accentuer. Les producteurs menacent d’arrêter la production à partir du 10 avril 2019. C’est ce qu’a annoncé le membre du bureau exécutif de l’Union Tunisienne d’Agriculture et de la Pêche (TAP), Yahia Ben Massoud, dans une déclaration accordée à Réalités Online ce mardi 26 mars 2019. « Il faut mettre en application les mesures qui ont été annoncées à l’issue des dernières réunions avec le gouvernement. Si elles ne sont pas appliquées, l’arrêt de la production sera maintenu. Pendant que nous parlons, l’éleveur est en train de souffrir et les industriels sont en train de mettre la clé sous la porte », a-t-il souligné.
Parmi les principales revendications, figure la hausse des prix à la production de 200 millimes. « Les éleveurs font surtout face à la hausse des coûts de l’alimentation du bétail. Si la problématique n’est pas résolue, ils seront obligés de vendre leurs vaches laitières, ce qui risque de détruire le secteur », a-t-il.
Pourquoi avoir annoncé l’arrêt de la production avant le Ramadan ? Selon le membre de l’UTAP, il ne s’agit pas de faire pression sur les citoyens. L’objectif est plutôt de les pousser à appuyer les éleveurs pour faire pression sur le gouvernement en vue de satisfaire leurs revendications. Ceci permettra d’assurer la disponibilité du lait pendant le Ramadan. « Il faut résoudre la question une bonne fois pour toute. Or, il n’existe aucune volonté de la part du gouvernement. Il compte traiter la question l’été prochain, mais il sera trop tard. Nous risquons de nous retrouver sans lait pendant et après le Ramadan », a-t-il encore mis en garde.

Lire aussi
commentaires
Loading...