Colis empoisonnés : identité de quelques personnalités visées

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiene Zaag, est revenu dans Ahla Sbeh ce vendredi 1er mars 2019 sur les colis empoisonnés qui ont été interceptés par les unités sécuritaires. Il a rappelé que 19 colis ont été saisis par les unités de la sûreté nationale et celles de la direction spécialisée dans la lutte contre le terrorisme.
« Les groupes terroristes sont en train de réinventer leurs méthodes. Internet a rendu les choses plus faciles pour se procurer des composantes. Plusieurs personnalités publiques sont visées. La vigilance est de mise. Les analyses ont prouvé l’existence de substances dangereuses et mortelles », a-t-il expliqué au micro de Naoufel Ouertani.
D’un autre côté, Sofiene Zaag a indiqué que les courriers peuvent être expédiés sous le nom d’un proche des personnalités visées. « Tout courrier suspect doit être signalé au ministère de l’Intérieur », a-t-il encore mis en garde.
Soulignons, d’autre part, que des informations ont circulé sur l’identité de certaines personnalités visées. Intervenant dans La Matinale de Shems FM ce vendredi 1er mars 2019, le journaliste Mohamed Boughalleb a indiqué que Lotfi Laamari, Hamza Balloumi, Nafeoul Ouertani, Maya Ksouri et lui-même sont visés. Il a également indiqué que le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Taboubi, est visé, au même titre que Bouali Mbarki, secrétaire général-adjoint de l’UGTT ou encore Raoudha Laabidi, présidente de l’Instance Nationale de lutte contre la traite des personnes.

Lire aussi
commentaires
Loading...