Présidentielles : deux nouvelles dates proposées par l’ISIE

La date du premier tour des élections présidentielles continue de diviser. Désormais, c’est au sein de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) que la tension est en train de monter. C’est, du moins, ce qu’a affirmé Mohamed Tlili Mansri ce vendredi 29 mars 2019 dans Acharaa Al Magharibi. Réunis ce vendredi, les membres du conseil de l’ISIE devraient trancher sur la question par le biais d’un vote.
« Il y a ceux qui refusent de changer la date et ceux qui veulent la changer. Ceux qui refusent affirment que les décisions de l’Instance sont irrévocables, et qu’il est, par conséquent, impossible de modifier le calendrier électoral. Pour leur part, ceux qui appellent au changement de la date ont affirmé que les deux occasions (élections et célébration de la Naissance du Prophète) sont importantes. De ce fait, il faut permettre aux citoyens de célébrer les fêtes et de prendre part, aussi, aux échéances électorales », a expliqué le membre du conseil de l’ISIE.
D’autre part, Mansri prévoit, malgré la tension, un changement dans la date des élections. « Il s’agit de reporter ou d’avancer la date d’une semaine. De ce fait, les deux dates proposées sont le 3 et le 17 novembre 2019 », a-t-il précisé.
Rappelons que le premier tour des élections présidentielles est prévu pour le 10 novembre 2019, ce qui coïncidera avec la célébration de la Naissance du Prophète.

Lire aussi
commentaires
Loading...