BCE ne veut pas d’un président issu d’Ennahdha en 2019

Alors qu’Ennahdha s’obstine à affirmer que tout se passe bien avec le président de la République, Béji Caïd Essebsi, ce dernier a une nouvelle fois taclé le parti de Rached Ghannouchi. Dans un entretien accordé à la chaîne Al-Arabya, le Chef de l’État a déclaré qu’il ne souhaitait pas voir un candidat d’Ennahdha devenir président de la République « Il y va de l’intérêt de la Tunisie et des mouvements politiques », a-t-il dit.
Il a aussi été interpellé sur la question du terrorisme en Tunisie. « Qui est en train d’enrôler ces individus ? Y a-t-il un appareil particulier ? ». Face à cette question, le président de la République n’a pas été explicite, mais il était clair qu’il parlait d’Ennahdha : « J’ai la réponse, mais je ne veux accuser personne à tort. Il s’agit d’une affaire à étudier », a-t-il dit.
Au sujet de sa candidature aux élections présidentielles, BCE a rappelé que la Constitution ne lui interdisait pas de se représenter.  « Je me prononcerai sur cette question une fois le processus électoral entamé. Je ne veux pas me prononcer maintenant car l’opposition veut imposer cette question, alors qu’il s’agit d’un sujet qui concerne le peuple et qui me concerne », a-t-il déclaré, rappelant, par la même occasion, la nécessité de réviser la Constitution.

مباشر من #العربية | لقاء الرئيس التونسي قايد السبسي

Publiée par ‎قناة العربية Al Arabiya‎ sur Mercredi 27 mars 2019

Lire aussi
commentaires
Loading...