Vers l’amendement de la constitution pour les beaux yeux d’Al Sissi

Le régime du maréchal Al Sissi assure, de plus en plus, sa mainmise sur le pays. Le militaire controversé souhaite briguer un troisième mandat. En effet, plus d’une centaine de députés égyptiens ont déposé un projet d’amendements constitutionnels pour permettre au président Abdel Fattah al-Sissi de se représenter à l’élection présidentielle de 2022. Le mandat présidentiel actuel est limité à deux fois quatre ans.
Les 120 députés aspirent à étendre le mandat présidentiel à deux fois six ans, ce qui permettrait, à Al Sissi de se représenter à la présidentielle encore deux fois après 2022. Les amendements permettront au président de rester au pouvoir jusqu’en 2034, soit jusqu’à l’âge de 79 ans. Notons que le parlement égyptien compte 596 élus, tous soutiennent le gouvernement Al Sissi sauf une dizaine qui « représente » l’opposition.
Les modifications de la constitution portent également sur deux articles où figure notamment le rétablissement du ministère de l’Information, supprimé par la Constitution de 2014. Le rétablissement de ce portefeuille signifie pour les opposants d’Al Sissi le contrôle absolu des médias.

Lire aussi
commentaires
Loading...