Venezuela: Juan Guaido met la pression sur l’armée

Le programme est tout clair pour aujourd’hui, «  Convaincre une partie de l’armée à se rallier au soulèvement du chef de file et président autoproclamé par intérim Juan Guaido pour se mobiliser afin de laisser l’acheminement des cargaisons humanitaire réservés au peuple du Venezuela.
Les vénézuéliens vont descendre donc dans les rues de Cracas pour manifester leur amertume vis à vis de la politique appauvrissante adoptée par Nicolas Maduro depuis 6 ans.
«  30.000 vénézuéliens risquent de mourir dans les semaines qui viennent faute de médicaments » s’exclame Guaido en s’acharnant sur l’armée.
Guaido a aussi indiqué que 120 mille personnes se sont portées volontaires pour rejoindre les troupes d’acheminements d’aide humanitaire.
Toujours conservé dans des centres de stockage tout près de Cucuta, principale ville frontalière colombienne, les aides humanitaires venues tout droit des Etats-Unis sont toujours bloquées par l’armée vénézuélienne à sa tête le ministre de la défense Vladimir Padrino Lopez.
Padrino qui a alerté le peuple du Venezuela d’un « coup d’Etat » orchestré par les Etats-Unis, ne cessant pas d’encenser le président chaviste Nicolas Maduro, contribue même au blocage du passage des médicaments et des aliments aux mains du peuple vénézuélien.
De son côté, le président brésilien Jair Bolsonaro affirme son intention de venir en aide à Guaido en ouvrant un 2eme centre de stockage dans l’Etat frontalier de Roraima dès la semaine prochaine.
La manifestation démarrera donc vers 10h ( heure locale) à partir de cinq points de la capitale vénézuélienne pour arriver à l’avenue Francisco-de-Miranda au bout milieu d’un quartier riche de Caracas.

Lire aussi
commentaires
Loading...