Un centre d’écoute pour les élèves dans les établissements scolaires

C’est un chiffre accablant qui a été livré par le ministre de l’Éducation, Hatem Ben Salem. Auditionné jeudi 28 février 2019 par la commission de la femme, de la famille, de l’enfance et des seniors, il a déclaré que 280 élèves en moyenne quittent quotidiennement les bancs de l’école. Le phénomène touche notamment les garçons. Il coûte quelques 1,135 milliards de dinars à l’État, ce qui représente 20% du budget du ministre de l’Éducation.
Le département de l’Éducation, selon le ministre, est incapable de lutter contre ce phénomène tout seul, d’autant plus qu’il n’existe aucune coordination avec le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi. « Toutes les parties concernées doivent intervenir. En 2018, 101 000 élèves ont quitté l’école. Durant les 5 dernières années, on en compte 526 000 », a précisé le ministre de l’Éducation.
Dans ce même contexte, l’abandon scolaire est surtout observable au niveau de l’école de base, particulièrement à la 4ème et à la 5ème année : 41% de ces élèves quittent l’école. Ces derniers, poursuit le ministre, représentent un point d’interrogation, sachant que des phénomènes dangereux se propagent à l’instar des drogues et la mauvaise influence sur les autres élèves.
D’autre part, Hatem Ben Salem a déclaré qu’un centre d’écoute au sein des établissements scolaires destiné aux élèves a été installé. Le projet a été lancé en partenariat avec l’UNICEF. L’expérience, poursuit-il, devrait être généralisée pour d’autres établissements. Autre annonce du ministre : l’école de la seconde chance qui ouvrira ses portes dès l’année scolaire 2019-2020 à Beb Khadhra à Tunis. Elle constituera une solution pour les élèves qui abandonnent l’école.

Lire aussi
commentaires
Loading...