Taux directeur : certains crédits exemptés de la hausse ?

L’annonce de l’augmentation du taux directeur par la Banque Centrale de Tunisie (BCT) a provoqué tollé et indignation ce mercredi 20 février 2019. Dans ce contexte de tension, le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a annoncé qu’il allait rencontrer, en urgence, le Chef du gouvernement, Youssef Chahed au sujet de la hausse du taux directeur. « Nous allons étudier les possibilités d’exempter les prêts immobiliers et de construction », a-t-il indiqué sur Mosaïque FM ce mercredi 20 février 2019.
Par ailleurs, il considère que la hausse des salaires accordée au secteur public et à la fonction publique n’a été, de ce fait, qu’une « arnaque de l’Etat à l’encontre des citoyens », compte tenu de l’augmentation du taux directeur.
La décision de la BCT a également été dénoncée par le secrétaire général de la Fédération générale de l’enseignement secondaire, Lassaad Yakoubi. Sur Facebook, celui-ci a assuré que la décision de la BCT vise directement les fonctionnaires. « Une réponse ouvrière unie s’impose », a-t-il lâché.
Idem du côté de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA). Dans un communiqué publié ce mercredi, l’organisation patronale a souligné que la hausse du taux directeur aura des répercussions sur l’investissement. On devrait s’attendre, selon elle, à une hausse de 15% dans les coûts des crédits. Les entreprises, de ce fait, seront incapables d’honorer leurs engagements vis-à-vis des banques selon l’UTICA. « Nous refusons les décisions unilatérales qui ne prennent pas en compte la situation des entreprises. Or, le pays a besoin d’une stabilité réglementaire et sociale afin de soutenir la compétitivité des entreprises », peut-on lire dans le communiqué de l’UTICA.
Rappelons que la BCT a décidé d’augmenter le taux directeur de 100 points, atteignant désormais 7,75%.

Lire aussi
commentaires
Loading...