STEG : 3 ministères parmi les plus mauvais payeurs

Les difficultés financières de la Société Tunisienne d’Electricité et du Gaz (STEG) ont été remises au goût du jour par le chargé des relations avec le citoyen au sein de l’entreprise, Mounir Ghabri. Intervenant sur Jawhara FM ce mardi 26 février 2019, il a rappelé que les clients de la STEG lui doivent 1,45 milliard de dinars.
La moitié de cette dette est détenue par la les institutions publiques, particulièrement le ministère de la Santé, celui de l’Agriculture et celui de l’Intérieur : plus de 40 millions de dinars. Idem pour la Société Nationale des Chemins de fer, la société de transport inter-urbain, l’office nationale du thermalisme, les municipalités. Pour ce dernier cas, il y a notamment Tunis (7 millions de dinars de dette), Kasserine et Tozeur (4 millions de dinars).
Les citoyens, pour leur part, doivent 710 millions de dinars à la STEG. « Les décisions de coupure de l’électricité entreront en vigueur dès le 1er avril 2019. Elles concerneront les institutions publiques. Néanmoins, le principe de la continuité de l’administration sera pris en compte. Il est, par ailleurs, possible d’échelonner les dettes. Pour ce faire, il faut contacter les autorités compétentes avant le 22 mars 2019 », a-t-il expliqué.
Le chargé des relations avec le citoyen a, dans ce même contexte, affirmé que l’électricité et le gaz sont vendus à perte. Les tarifs pratiqués actuellement ne couvrent que 70% des coûts de production selon le responsable.

Lire aussi
commentaires
Loading...