Selim Azzabi: « il faut arrêter de diaboliser les partis politiques »

Invité sur les ondes d’express Fm ce matin du vendredi 22 février 2019 dans l’émission de Wassim Ben Larbi, vingt quatre heures après la première conférence de presse de Tahya Tounes,   le coordinateur général du nouveau-né, Selim Azzabi, a répondu aux allégations condamnant son parti et le qualifiant d’immoral pour avoir fait appel à Chawki Gaddes, actuel président de l’instance nationale de protection des données personnelles (INPDP) pour superviser le congrès du parti « Tahya Tounes ».
« Ce choix restitue la confiance auprès du peuple tunisien, cela nous accordera plus de crédibilité et d’intégrité » déclare Azzabi.
« Il est temps qu’on arrête de diaboliser les partis politiques, nous ne sommes pas en train de créer une machine électorale, nous nous pencherons plutôt sur des priorités notamment économiques et structurelles, nous n’avons aucun défi à lancer à aucun parti politique »
Il faut noter que Chawki Gaddes a affirmé jeudi, sur Mosaique Fm qu’il ne rejoindrai jamais « Tahya Tounes » et qu’il est seulement disposé à accomplir sa mission en tant qu’organisateur du congrès de n’importe quel parti politique.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...