Recrutement « à la demande » de personnalités influentes: les habitants de Aïn Draham en colère

Des dizaines de jeunes chômeurs et de composantes de la société civile dans la délégation de Aïn Draham dans le gouvernorat de Jendouba ont observé ce vendredi 01 février 2019 une journée de colère en signe de protestation contre les pratiques douteuses des responsables régionaux. Une marche protestataire a été organisée à cet effet. Les manifestants ont appelé les autorités concernées à l’ouverture dans les plus brefs délais d’une enquête sur des soupçons de corruption planant autour de certains hauts responsables de la région. Ils ont également rappelé de leur droit au développement et au travail.


Dans une déclaration accordée à Réalités Online, l’un des manifestants a expliqué que ces mouvements de protestation interviennent sur fond du recrutement soupçonneux de trois personnes au sein du bureau régional de l’union tunisienne de solidarité sociale. Selon la même source, ces trois jeunes filles ont été recrutées de façon illégale frappant de plein fouet les dispositions juridiques en vigueur. Elles auraient été recrutées à la demande de certaines personnalités influentes dans la région de Aïn Draham.
Le manifestant a expliqué que le gouverneur de Jendouba, alerté sur cette affaire, a décidé de résilier les contrats des trois nouvelles recrues et de reporter le recrutement à une date ultérieure.
Le bureau régional de l’instance nationale de lutte contre la corruption a Jendouba a été à son tour alerté.

*Crédit Photos: Houda Soumri

 

Lire aussi
commentaires
Loading...