Marwa Dridi: une tempête dans un verre d’eau

La plus jeune maire de Menzel Abderrahmane, Marwa Dridi, a fait couler beaucoup d’encre en annonçant avoir renoncé, à l’instar d’autres maires, à sa voiture de fonction. Elle a même déclaré vouloir en finir avec les travaux du terrain de football de la ville, et permettre à sa commune d’économiser 43 000 TND sur le budget dédié à ce projet.
Ovationnée et saluée par tout le monde, la décision de la jeune maire n’a pas plu aux membres de son conseil municipal qui ont répliqué aux dires de Dridi en dénonçant ses propos qui, selon eux, n’ont rien à voir avec la réalité.
Selon Jawhara Fm, un communiqué signé par les membres du conseil affirme notamment que la vérité n’a rien à voir avec la fin des travaux  du terrain et qu’elle a été obligée de refuser la voiture de service pour des raisons financières.
« Tous ces propos mensongers ne visent qu’à recueillir des éloges pour le  parti « Courant démocratique » auquel elle appartient»
Rappelons que Marwa Dridi avait déclaré, lundi 18 février 2019 sur Jawhara FM, qu’elle a renoncé à sa voiture administrative au profit de l’appui financier des projets de développement dans sa région.
Elle  avait affirmé, à l’occasion, que les travaux du stade municipal de sa région ont été parachevés avec un excédent de 43 mille dinars, grâce aux efforts fournis par le conseil municipal.
Les travaux d’assainissement et de restauration du parterre des vielles impasses de la ville ont été aussi finalisés.
L’on constate qu’entre les déclarations de la jeune maire, abstraction faite du parti auquel elle appartient, portent sur des réalisations accomplies par le conseil municipal dans son intégralité. De l’autre côté on l’attaque pour avoir déclaré s’être passée d’une voiture administrative.
Qui parle de cohésion au sein des conseils municipaux?

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...