Majorations salariales : Bouali Mbari commente « l’intervention du Qatar »

Bouali Mbarki, secrétaire général adjoint de l'UGTT.

Le secrétaire général-adjoint de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Bouali Mbarki, s’est félicité ce lundi 11 février 2019 de l’accord qui a été signé par le gouvernement et la centrale syndicale, ayant permis à mettre fin à la crise de la fonction publique et de l’enseignement secondaire.
Intervenant dans La Matinale de Shems FM, le syndicaliste a salué l’action du gouvernement et de son chef, chose impensable il y a quelques semaines. Il a, d’un autre côté, été interpellé sur les rumeurs selon lesquelles les hausses des salaires auraient été financées par des parties qataries. « Si c’était le cas, nous n’aurions accepté aucune augmentation. Les majorations seront financées par le budget de l’Etat. D’ailleurs, le déroulement des négociations a été enregistré », a-t-il soutenu au micro de Hamza Balloumi. Au sujet de l’annonce prématurée du président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, sur la résolution de la crise de l’enseignement secondaire, Bouali Mbarki a rappelé que les syndicalistes et les membres du gouvernement savaient pertinemment que la crise allait être résolue. « Ils n’ont pas voulu s’exprimer avant la signature officielle de l’accord, Youssef Chahed et Noureddine Taboubi compris », a-t-il précisé. Il existe, selon le secrétaire général-adjoint, des personnalités qui veulent surfer sur les événements. Ces dernières ont eu une réponse de la part du Chef du gouvernement et du secrétaire général de l’UGTT par le biais de l’accord qui a été signé « sans l’intervention d’une quelconque partie politique ».

Lire aussi
commentaires
Loading...