Le SNJT dénonce une campagne de takfirisme visant des journalistes

Dans un communiqué rendu public mercredi 20 février 2019, le Syndicat National des Journalistes Tunisiens a appelé le ministère public à se mobiliser immédiatement et à prendre les mesures judiciaires nécessaires pour protéger les journalistes faisant l’objet d’une campagne de takfirisme et de dénigrement sur fond de l’affaire de l’école coranique de Regueb à Sidi Bouzid. Dans ce contexte, le SNJT a imputé la responsabilité juridique et morale au ministère public estimant que ce dernier a pris de retard pour agir et prendre les mesures nécessaires. Le même communiqué a mis en garde contre le danger que constitue l’article paru hier mardi 19 février dans le journal électronique Al Sadaa, considérant que cet article incite à la haine et contient des propos takfiristes visant le rédacteur en chef de l’émission « Les Quatre Vérités » Hamza Belloum ainsi que l’ensemble de l’équipe journalistique de ladite émission. Ces propos pourraient provoquer des actes de violence en guise de vengeance.

Lire aussi
commentaires
Loading...