Le parlement entame l’examen des amendements au code du statut personnel

La présidence de la république, représentée par l’avocate et porte-parole de la présidence, Saida Guerrache, défendra cet après-midi, devant la commission de la santé et des affaires sociales à l’assemblée des représentants du peuple (ARP), le projet d’amendement au code du statut personnel, proposé par la présidence de la république.

Le point phare de ce projet d’amendement concerne l’égalité dans l’héritage. Une position courageuse du président de la république, a été annoncée lors de la célébration de la fête de la femme, le 13 aout 2017, et sur la base de laquelle, une commission des droits et des libertés, présidées par Bochra Belhadj Hmida a été désignés et a presenté son rapport un an après et lors de la même occasion.

Ce point, sur lequel le president Beji Caïd Essebsi, semble miser afin d’inscrire son nom parmi les grands réformateurs de l’histoire du pays, n’a pas manqué de susciter, dès son annonce, moult polémiques et spéculations. Entre une position qui s’oppose radicalement au projet sous le prétexte qu’il est contraire à la Chariaa et une autre qui y voit une manœuvre politique de la part du président, BCE semble persister et signer. Il est même revenu sur la question lors de la derniere conférence de presse de ce lundi, organisée pour lui au palais des nations à Genève.

Lire aussi
commentaires
Loading...