Karim Helali se lâche contre les diffuseurs de ses anciennes déclarations sur Mehdi Ben Gharbia

Dans un statut publié sur sa page Facebook, le député Karim Helali est revenu sur des publications qui ont circulé sur les réseaux sociaux  dans la soirée du dimanche 17 février 2019, mentionnant ses anciens différends avec Mehdi Ben Gharbia, dirigeant au sein de Tahia Tounes. Un parti que Karim Helali, rappelons-le, a rejoint.
Le député a dénoncé la republication de ses déclarations médiatiques où il avait promis d’apporter des preuves de l’implication de Mehdi Ben Gharbia, alors ministre du gouvernement Chahed, dans des affaires de corruption. « Ça date de plus de 2 ans et c’était au sujet d’un différend politique et judiciaire entre Afek Tounes et Mehdi Ben Gharbia. La Justice s’est chargée de la partie judiciaire. Elle est la seule à pouvoir se prononcer sur cette question. A ma connaissance, Mehdi Ben Gharbia n’a fait l’objet d’aucune condamnation. Quant au différend politique, c’est une chose normale. Ces différends disparaissent puisqu’ils ne sont pas éternels. Je connais Mehdi Ben Gharbia avant d’entrer en conflit avec lui,  lorsque j’étais président de la Fédération de Handball et lorsqu’il était président du Club Bizertin. Nous nous respectons. Faire resurgir ces vieilles déclarations sur Facebook avec des opérations de « sponsoring » en dit long sur les intentions des auteurs qui ne veulent que dénigrer. Je leur dis que je ne suis pas du genre à nier mes anciennes déclarations ou positions. Je n’ai pas honte de demander pardon lorsque mon erreur est prouvée. Merci d’arrêter ces pratiques dégradantes. Investissez votre argent pour le bien du pays et pour les bien des citoyens », a-t-il écrit.

Lire aussi
commentaires
Loading...