Egypte: l’exécution par pendaison de 9 hommes suscite la polémique

Neuf hommes impliqués dans le cadre de l’affaire d’assassinat du Procureur général égyptien Hicham Barakat en 2015 au Caire ont été exécutés par pendaison ce mercredi 20 février 2019, et ce en dépit de la mobilisation de plusieurs organisations de défense des droits humains qui appelaient les autorités judiciaires à renoncer à ces exécutions. Ces organisations ont mis en doute le processus de justice dans le cadre de cette affaire estimant que les suspects qui appartenaient à l’organisation des frères musulmans, ont été condamnés sur la base d’aveux extorqués sous la torture.
Un tribunal de première instance avait prononcé en 2017 la peine capitale contre 28 personnes. Seuls 15 des 28 prévenus étaient présents à cette audience et à celle de novembre 2018 devant la Cour de cassation. Pour six des 15 condamnés, la peine de mort avait été commuée en prison à perpétuité, qui équivaut à 25 ans d’emprisonnement en Egypte.
Rappelons que le magistrat du parquet égyptien avait été tué dans l’explosion d’une voiture piégée au passage de son convoi dans la capitale égyptienne. L’attaque n’avait pas été revendiquée par aucune organisation. 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...