Écoles, collèges, lycées et universités malmenés en Tunisie !

Comme si cela ne suffisait pas, la commission administrative du syndicat général de l’enseignement de base a décidé d’observer une grève le 6 mars 2019. Plus encore : elle a annoncé d’autres mouvements de protestation pour faire valoir les revendications du syndicat.
Ce dernier revendique, notamment, la régularisation de la situation des enseignants suppléants. Il exige également la titularisation des agents provisoires, la réforme sectorielle du système scolaire de base et des discussions au sujet des conventions relatives aux examens et aux primes.
La situation se corse encore dans l’éducation. A la crise de l’enseignement secondaire qui fait déjà des ravages, s’ajoute donc celle de l’enseignement de base, et c’est sans compter les tensions entre le ministère de l’Enseignement supérieur et le syndicat des professeurs universitaires. En d’autres termes, c’est tout l’enseignement dont nos enfants devraient bénéficier, quel que soit leur âge et leur niveau, qui est aujourd’hui mis à mal à cause des caprices et du populisme des syndicalistes.

Lire aussi
commentaires
Loading...